Il se définit fièrement comme le  »Slamory Touré », en référence à l’inspiration qu’il puise de sa culture mandingue. À travers son art, il souhaite « Démocratiser le bonheur » autour du recueil de poésie « Déluge de l’Esprit » il se lance dans le Slam en Août 2017. Il devient un des membres fondateurs du plus grand Collectif de Slam sénégalais par le nombre de membres « Parlons Poésie ».Offrant partout, de sa voix grave, ses poèmes aux cœurs épris de beauté, il pilote avec des jeunes slameurs de la Casamance le projet  »Slamons les Consciences ».Par ailleurs, Al Fàruq s’est produit aux côtés d’artistes de renom. Sa poésie lui a valu de travailler avec l’UEMOA pour l’animation d’ateliers d’écriture avec des enfants venus des huit pays membres et de se produire pour l’Agence Universitaire de la Francophonie, pour Africans Rising.