Toujours en train d’additionner et de soustraire, il vit dans un flot constant. Il se fragmente lui-même selon ce qu’il ressent. Il n’a pas de vice, ne boit pas d’absinthe, n’est pas un génie. Luís est une bête emprisonnée dans le monde réel. Il n’écrit pas ce qu’il désire, il est forcé de plonger dans ce qu’il voit. Il ignore s’il écrit la vie ou si c’est la vie qui l’écrit. Poète et narrateur de la jungle urbaine. Passé d’Amadora, au Portugal, au monde.