« Né au fin fond du boccage normand, habitant des quartiers huppés de Boulbil et représentant éminent de la scène underground Bellevilloise, l’Aphone donne de la voix pour soutenir les banlieues déshéritées du 92 et sensibiliser les prolos à la cause de Patrick Balkany. Artiste éclectique ayant Booba, Brassens et Wejdene comme sources d’inspiration majeures, ce sportif accompli – premier triple vainqueur du Barathon international de Joinville Le Pont – partage sa vie entre amour du bon son et goût immodéré pour le houblon. Alors éloignez vos enfants et ramenez vos cousines, l’Aphone débarque dans la place pour foutre le zbeul chez tous les narvalos du GSN 2021, et ça va chier des bulles carrées. »